interview au domaine colombo

Interview au Domaine Colombo à Cornas

VOS COMMERCANTS & VOUS

Interview au domaine Jean-Luc Colombo avec Laure Colombo, sa jeune héritière, aussi proche de la vigne et de la terre que le sont ses parents. Très bien accueillies, nous avons pu découvrir les immenses richesses de ce domaine, situé à Cornas en Ardèche.

colombo

 

LA RÉDACTION : Comment est né le Domaine Colombo, aujourd’hui si célèbre ? 

LAURE COLOMBO : Mes parents [Jean-Luc et Anne Colombo ndlr] sont arrivés dans la région, il y a 28 ans, après avoir passé un diplôme d’œnologie à Marseille. Ils ont commencé par créer, à Cornas, un cabinet d’œnologie. A cette époque, la viticulture locale manquait de savoirs et de compétences, non pas au niveau de la culture de la vigne mais dans le domaine de l’élevage du vin. Depuis, mes parents ont développé la partie vignoble de leur exploitation en devenant notamment propriétaires du vignoble des Ruchers en 1986. Dix ans plus tard, ils développent une activité de négociants auprès de leurs clients. Aujourd’hui, nous avons en charge trois activités : le conseil, la culture et le négoce en France, mais aussi à l’international.

 

LR : Quelles sont les spécificités de votre domaine ? 

LC : Nous travaillons principalement sur Cornas où n’existe qu’un unique cépage, le Syrah qui pousse uniquement sur des sols granitiques. Ici nous produisons donc uniquement du vin rouge (sur 110 hectares). C’est une toute petite appellation du Sud de la vallée du Rhône. Nous proposons également du vin blanc, grâce à des cépages tels que le Viognier, la Roussanne et la Marsanne, plus au Sud. Enfin, nos coteaux d’Aix en Provence produisent un rosé doux et ensoleillé. Nous vendons nos produits tant au niveau local qu’à l’international. Nous aimons les défis, que ce soit dans la création de nouveaux vins ou dans la vente ces derniers au monde entier.

 

LR : Dans quelles conditions travaillez-vous ?

LC : Nous possédons à Cornas une toute petite exploitation qui nécessite un travail complexe. Tous nos coteaux sont à flan de colline, très pentus. Le travail de la vigne est donc entièrement artisanal et biologique. Nous essayons de travailler au maximum dans le détail, comme pour de la « haute couture ».  Nous vivons parmi nos vignes et souhaitons préserver la nature qui nous entoure. C’est pourquoi nous préférons utiliser un « paillage » naturel sur le sol plutôt que des herbicides. Ces caractéristiques nous permettent d’avoir l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) et l’agrégation d’Agriculture Biologique.

 

Suite à cette interview, Laure Colombo nous a aimablement fait visiter le domaine afin que nous constations de nos propres yeux ce que nous venions d’apprendre. Une chose est certaine, la qualité de leur vin est à la hauteur de la beauté du paysage local.

Retrouvez le domaine Colombo sur Tootici.fr >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*